avril 11, 2010

Nouveaux messages de soutien et commentaires

Posted in Messages de soutien à 7:58 par le104occup

« Coordinatrice d’un lieu artistique, culturel et social autogéré à Paris, je soutiens cette manifestation pour qu’enfin le 104 ouvre ses portes aux citoyens de cette capitale pour que la culture devienne abordable à tous. Squatter mes amis, nous c’est ce qu’on sait faire de mieux depuis des années, ce pays ne veut pas entendre parler de culture et encore moins de culture alternative, d’expérience artistique, de tatonnement culturel.
Nous serons avec vous pour manifester comme on sait le faire, pacifiquement et artistiquement, et pour réinventer sans prétention un autre devenir pour le 104. Ré-appropriation de l’espace public au citoyen ! » Delphine Terlizzi, La Petite rockette.

« Nous soutenons cette occupation pacifiste et symbolique qui consiste à prendre le pouvoir éphémère sur un établissement culturel public afin d’en questionner les buts et missions, le fonctionnement et les possibles. Et, à travers la situation du 104, de s’interroger sur la place donnée à la Culture quand tout est marchandise, rentabilité et contrat d’objectifs. » Bernard Hasquenoph, LOUVRE POUR TOUS.

« Heureux hasard ! Je passais par là ce matin pour voir et comprendre, et finalement découvrir ce fameux 104, que je n’avais jamais approché !! Vous commenciez une AG, ce qui m’a permis d’avoir des réponses immédiates et complètes à toutes mes questions, et de comprendre la place que vous occupez et le débat citoyen que vous initiez à partir de ce lieu. Réjouissant, rafraichissant et essentiel ce débat ! Généreuse initiative à laquelle j’adhère et que je soutiens. » Annie Arnal

« C’est avec un grand plaisir que je viens de prendre connaissance de votre initiative. Nous avons crée il y a maintenant quelques années, avec Nathalie Célarié, une association « RDV au 104 » destinée plutôt aux riverains du futur centre culturel. Nous avions de grands espoirs d’un lieu effectivement festif et ouvert vraiment à un public populaire. Avant les travaux et la nomination des directeurs, nous avons participé avec l’association aux réunions de quartier notamment avec Ricardo Busaldo et Joel Houzet. Plein d’idées ont été évoquées lors de ces réunions. Et au final aujourd’hui nous avons un grand lieu froid et souvent désert. Une fois découvert la magnifique architecture superbement rénovée, il n’y a pas grand-chose d’ouvert au public, il ne reste plus qu’à manger une pizza ! Même « le 5 » qui devrait être une ouverture culturelle pour le quartier est presque un bunker pour les visiteurs ! Et il faut qu’Emaus s’installe pour donner un peu de vie à ce lieu ! Je n’oublie pas la belle librairie bien achalandée et les quelques salons et bals qui donnent un peu d’animation au 104 de temps en temps. Je suis aussi attristé de voir ces 2 salles de spectacles, avec une superbe acoustique, sans programmation et quasiment sans évènement. Je soutiens votre projet de réflexion sur l’avenir du 104. Il ne faut pas casser ce bel outil culturel dans ce quartier populaire. Je suis tout de même inquiet du projet de nommer un gestionnaire pour diriger ce centre culturel. Je pense que la configuration du 104, notamment la halle Aubervilliers, est idéale pour programmer régulièrement des spectacles des arts de la rue. Au moins, ça donnerait de la joie et de la bonne humeur dans le quartier ! » Philippe Bua, riverain du centquatre, Ex secrétaire de « RDV au 104 » PS : une réussite tout de même : compter le nombre de personnes qui participent au Qi gong le samedi et le dimanche midi.

« Oui, je soutiens avec la force la plus vive cette initiative d’occupation du 104, qui est véritablement citoyenne en cela qu’elle tente de s’opposer à la confiscation de ce qu’aurait pu être ou aspirer à devenir un lieu comme le 104.
Je ne rêve plus depuis bien longtemps à la possibilité de réels espaces de création contemporaine et expérimentale soutenus par les politiques dans notre décidément très vieux pays. Artiste nantais, ayant un parcours non académique, j’ai compris depuis la fin de mes études scientifiques, que les utopies portées par l’après 68 appartenaient depuis bien longtemps à une mémoire muséographique, et que parler dans ce pays de création expérimentale était une ineptie, et que la création elle-même qui se revendique du champs de l’expérimentation se ment à elle-même, n’ayant absolument rien de novateur et d’expérimental, si ce n’est que l’esthétique sémantique qu’elle emploie abusivement la plupart du temps.
Oui je me joins à la résistance manifestée au 104 par les intellectuels, créateurs et citoyens pour un « réel » espace public et citoyen de rencontre critique, de confrontation entre les hominidés constituant la cité et leurs congénères créateurs pensant des espaces réellement ouverts, de contagion contemporaine, d’utopie idéelle, et de création expérimentale digne de ce nom.
Les attaques dont fait l’objet la culture par des politiques visant à promouvoir une culture uniforme, alimentant un plus vaste programme de monoforme planétaire met en danger de façon ouverte les êtres pensants que nous sommes.
Des décennies de culture institutionnelle, relayée par une marchandisation de l’art, ont fini par reléguer la création incarnée et indépendante, celle qui ose, et tente de produire une réelle connaissance fondée sur la production d’expériences profondes et nouvelles, dans une sphère vécue par les citoyens comme parfois intouchable….élitiste…….je suis personnellement scandalisé en tant qu’artiste de voir qu’un lieu comme le 104 alimente la réalité de ces représentations qui éloignent le peuple de l’objet de l’art : le merveilleux de tous les possibles………..et que le monde de l’art lui-même cultive parfois si lamentablement ce malentendu quasiment indépassable….
La possible chance (même si elle paraissait utopique) de dépasser cet inacceptable malentendu, n’a pas été saisie par les dirigeants du 104. Au lieu de cela ce projet alimente encore les éternels discours sur la culture et le rapport à l’art du peuple.
Je refuse l’expertise de l’état en matière de culture en général et en matière d’art en particulier.
Et bien si nous artistes, devons rester dans certaines marges pour continuer à incarner une certaine utopie de l’art comme espace d’une production singulière de pensée libre, et non marchande, nous y resterons mais nous continuerons à lutter pour préserver nos singularités esthétiques, philosophiques et existentielles, pour toujours rester là où l’art doit être : dans la cité.

L’auto suffisance des gouvernants en matière de prédictibilité de l’avenir et la surveillance invisible imposée par nos sociétés de contrôle, nécessitent à l’évidence une extrême vigilance en ces temps d’endormissement collectif et de sourde acceptation…
Ils représentent en cela un risque majeur : celui de l’oubli sans retour des autres, donc de soi.

Il y a une création qui œuvre pour l’histoire, une certaine histoire ethnocentrée, et une autre création qui existe dans la nécessité d’une expérience de vie, où la pensée peut encore imaginer se risquer à un rêve de « ré enchantement » du monde.
J’ose encore me reconnaître dans celle-là ; et c’est dans cette perspective que je m’associe en pensées déjà à l’occupation du 104.

L’incompréhension des artistes et des citoyens face à ce lamentable début d’aventure du 104 doit pouvoir trouver une expression constructive, au travers de débats citoyens, de rencontres, de propositions performatives engagées de la part des artistes pendant tout le temps que pourra durer l’occupation.
Je ne serai malheureusement pas disponible pour l’assemblée générale ce vendredi 9 avril, mais je trouverai très pertinent que des actions performatives et citoyennes puissent se rencontrer dans l’espace public dans les semaines à venir, et je me rendrai disponible pour des propositions si le « 104 occupé » estimait intéressante l’idée d’un programme d’actions à venir. » Jean-marc Savic (artiste)

« En lisant vos 104 propositions,je me pose une question: pourquoi dans chaque ville n’y aurait il pas un débat autour de ces propositions et pour alimenter cette réflexion engagée?
Elles ouvrent tellement vers le bon sens. Je ne suis pas à Paris et aimerai pouvoir y participer d’une façon ou d’une autre. » (Lefrere)

« Bonne nouvelle… Je viens vous voir, car j’ai en tête et en coeur, des projets : (expositions d’Art contemporain d’inspiration latines avec une structure d’accueil en plein centre du quartier historique de Paris, une Compagnie de théâtre Musical : La Compagnie Aleph comédie poétique d’un nouveau genre, d’inspiration expressionniste latine Américaine, des personnalités (galeries d’arts, artistes, enseignants, financiers…) ouvertes à toute proposition intelligente pour l’avenir et de belles choses à transmettre… D’autres cultures à découvrir, intégrer, copier , inventer… Seront’-elles entendues? » Lorenza Diotallevi Cabiac, Chargée de mission pour Place aux artistes.

« Le Centquatre est un peu l’illustration de ce que fabriquent ces politiques culturelles sans âme, sans corps, essentiellement gestionnaires et qui dominent désormais le champ culturel, à l’exemple de ce qui se produit dans le champ social… Si nous laissons nos sociétés exister sur ces modèles délétères, nous serons noyés d’ici
peu dans un monde dystopique digne des fictions d’anticipations, radicalisant l’anesthésie générale, marginalisant uniformément tous ceux qui ne suivent pas l’esprit léger cet air du temps. Il est impératif de réagir tous ensemble afin de trouver enfin des avenues plus réjouissantes et de faire émerger d’autres mondes possibles!
Alors bravo à vous, qui investissez le 104 et repensez le principe même de ce que doit être une démocratie vivante. » Sonia LEONTIEFF, artiste-documentariste québécoise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :